Ingrina – Samedi 13 avril

Ingrina c’est un sextet post-hardcore à trois guitares et deux batteries venant des terres oubliées du pays, Ingrina est un agencement chimérique en quête d’une musique dense et onirique. Un mur sonique opérant une gymnastique étonnante naviguant aussi bien dans les eaux puissantes du hardcore dont Neurosis pourrait être le porte étendard, que dans celles, soyeuses et patientes de
rêveurs post-rock tels que Mogwai.
Site // Facebook

Svart Crown – Samedi 13 avril

Svart Crown propose un blackened-death haineux dont le riffing particulier évoque le chaos et la discorde. Après une signature chez Century Media, des concerts au Hellfest et en ouverture de Septic Flesh; ils seront à Blois pour asséner une prestation intense, pleine d’émotions et qui plongera l’auditeur dans une transe léthargique jouissive.
Site // Facebook

Napalm Death – Samedi 13 avril

Depuis 3 décennies, Napalm Death enchaîne sans faiblir albums et tournées. A la suite de leur dernier fait d’arme (Apex Predator, sorti en 2015), les anglais ont publié en mars 2018 une double compilation de raretés (31 titres) intitulée Coded Smears And More Uncommon Slurs ! Derrière cette discographie pléthorique, les légitimes fondateurs du grindcore n’ont pas cessé de renouveler leur musique. Inspirés par la vague punk et anarcho-punk des Crass, Rudimentari Peni, The Ex… ils sont décidément inusables. La bande à Barney viendra asséner sa rage et sa furie toujours sans la moindre forme de compromis musical, politique ou intellectuel.

« Si on se demande encore comment ce mélange archi-violent de punk-hardcore et de death-metal a pu voir le jour, on se souviendra toujours de Napalm Death comme du groupe qui a repoussé les limites de la notion même de violence musicale. » (Goûte mes disques)
Site // Facebook

Sycomore – Vendredi 12 avril

Sycomore est un power trio formé à Amiens en 2015. Leur musique mélange metal et noise rock, sludge et hardcore.
Depuis, le groupe a sorti deux albums, un split, et a fait une cinquantaine de dates à travers la France, notamment en première partie de Sumac, Oxbow, Nostromo, Jessica93, Wiegedood, Nesseria, Hangman’s Chair.
Le dernier album Nectar masterisé par Francis Caste (Kickback, Hangman’sChair) est sorti en mars 2018 via UFV Records (CD & LP) et Head Records (digital).
Site // Facebook

Stinky – Vendredi 12 avril

Stinky c’est plus de 350 concerts dans 15 pays différents, 4 tournées européennes, des participations à plusieurs festivals comme le Hellfest Open Air ou encore l’Xtreme Fest, 3 Eps, 2 albums, des clips, …
Le groupe de punk-hardcore de la région nantaise formé en 2010 sous l’influence de groupes tels que Comeback Kid, Miles Away, Nine Eleven ou encore Champion, change plusieurs fois de line-up et se stabilise depuis l’arrivée de Claire au chant à la fin de l’année 2014.
Remonté à bloc, c’est aujourd’hui un second album, From Dead-End Street, plus sombre, plus mélodique, plus violent, ou tout simplement plus abouti que nous propose Stinky.
Site // Facebook

Klone – Vendredi 12 avril

L’un des nombreux ovnis de la scène musicale française ! Le groupe de Poitiers continue d’expérimenter dans le genre qui leur est propre, à la croisée du rock, du metal et du psychédélique. A l’origine du collectif Klonosphère avec les groupes Hacride et Trepalium, le groupe s’est depuis ses débuts imposé comme un des poids lourds de la scène metal française. En 2017, le groupe ouvre un nouveau chapitre et fait le choix de l’acoustique, avec un album largement salué par la critique. Klone rebranchera les guitares pour un 8ème opus Le Grand Voyage, prévu pour le printemps 2019.
Site // Facebook